12.08.20

PAROLE D’EXPERT :

Teodora Niculae sur la protection des données

Plusieurs nouvelles lois ont placé les droits individuels au cœur de la protection des données et limitent la collecte et l’utilisation des informations personnelles des consommateurs. Ces lois incluent, notamment, le Règlement général sur la protection des données de l’Union européenne (RGPD) introduit en 2018. 

En tant que conseillère juridique chez Behaviour, Teodora Niculae nous explique l’approche de l’entreprise en matière de confidentialité des données, et ce, en lien avec les joueurs.   

Ayant mis l’accent sur les droits individuels plutôt que sur les intérêts des entreprises, une poignée de lois sur la protection de la vie privée, telles que la RGPD et la loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs, constituent désormais la nouvelle référence en matière de protection des données dans le monde entier. 

Bien que la plupart des lois ne s’appliquent qu’aux utilisateurs situés dans des territoires déterminés, Behaviour a adopté les normes les plus élevées pour tous les joueurs de ses jeux, et ce, quel que soit leur lieu de résidence.   

« Tous nos joueurs, peu importe leur provenance, devraient bénéficier du meilleur traitement offert du point de vue de la confidentialité », explique Teodora.   

L’adhésion de Behaviour à ces lois, et son approche de la protection des données en général, reflète une philosophie commerciale qui s’efforce de trouver un équilibre entre les individus et le profit, explique Teodora. Lorsqu’il s’agit de collecter des données via une nouvelle fonctionnalité ou un nouveau jeu, toutes les conversations commencent par une discussion des équipes responsables de produit sur les informations qui peuvent être légalement collectées et sur l’importance d’une approche éthique. 

L’apport d’une perspective éthique à la collecte de données va également de pair avec les valeurs de monétisation de Behaviour, notamment les notions de respect et de transparence pour tous les utilisateurs. 

« Nous sommes probablement l’une des rares entreprises à ne pas collecter un ensemble invasif de données personnelles et à respecter les joueurs tant du point de vue du jeu qui est offert que de la vie privée. Et cette position est très importante pour notre équipe de jeu », déclare Teodora.   

Lorsqu’elle commence à travailler sur un nouveau jeu, l’équipe commence par une réflexion personnelle en ce qui a trait aux données qui seront collectées 

« Ce que je trouve intéressant, c’est qu’ils considèrent toujours chaque nouvelle fonctionnalité en se posant la question : « est-ce que je me sens à l’aise de la mettre à la disposition d’un membre de ma famille? De ma mère? », note Teodora.  

« Je pense qu’il est vraiment intéressant de voir qu’il s’agit de la première question qui leur vient à l’esprit. Si l’équipe responsable du jeu est convaincue que ce n’est pas éthique envers les joueurs, même si l’approche est légale et rentable, alors elle ne développera tout simplement pas cette fonctionnalité ». 

Cette préoccupation pour la vie privée des joueurs s’étend aux pays où les lois en matière de protection des données ne sont pas aussi avancées ou respectées qu’en Europe ou en Californie. L’expansion du secteur des jeux vidéo dans les marchés émergents soulève d’importantes préoccupations quant à la protection des données personnelles et Behaviour choisit de travailler avec des partenaires de confiance. 

Teodora voit un lien direct entre le respect de la vie privée des utilisateurs des jeux de Behaviour et la façon dont l’entreprise traite ses propres employés. 

« Tout le monde se préoccupe de nos joueurs et se met fréquemment à leur place avant de prendre une décision », ajoute Teodora. 

« C’est ce qui motive la création de nos jeux, c’est ce qui motive nos initiatives et c’est ce qui motive notre culture d’entreprise. Cette attitude commence au sommet, elle vient de notre PDG qui se met toujours à la place de ses employés et des joueurs ». 

« Les joueurs peuvent sentir qu’ils sont au cœur de nos actions. Nous voulons continuer à être une entreprise en laquelle ils ont confiance et avec laquelle ils continuent d’évoluer. » 

Teodora Niculae,
Conseillère juridique